Solutions de mesure et d'optimisation de la Qualité de Service sur les réseaux cellulaires

Retour sur la 17ème reunion annuelle du Fratel

POSTED BY Arnaud MAUDUIT IN La vie de l'entreprise

   

Le réseau francophone de la régulation des télécommunications (Fratel) a tenu sa 17e réunion annuelle, à Bucarest, les 23 et 24 octobre 2019. Leurs échanges ont porté sur le thème : « Enjeux de couverture et de qualité de service mobile : quel rôle pour le régulateur ? ».

Table ronde 1 – Quelles obligations de couverture et de qualité de service pour les nouvelles attributions de fréquences, notamment pour la 5G ?

La réunion s’est ouverte ce matin après la traditionnelle cérémonie d’ouverture la première table ronde avec pour sujet : Quelles obligations de couverture et de qualité de service pour les nouvelles attributions de fréquences, notamment pour la 5G ?

Mr. Jean Luc Lemmens, directeur du pôle média-télécom à l’IDATE a lancé cette première table ronde en présentant l’état du déploiement de la 5G dans le monde.

Accompagné de M. Charles MILLOGO, Président de l’ARCEP (Burkina Faso), nous avons reçu les témoignages de plusieurs experts du domaine dont :

  • M.Serge ABITEBOUL, membre du Collège de l’Arcep (France)
  • M. Iosif POPA, chef du département de la stratégie et des données statistiques de l’ANCOM (Roumanie)
  • M. Ousmane NDIAYE, directeur de l’économie et des marchés télécoms de l’ARTP (Sénégal)
  • Mme Lucile HOFMAN, Directrice Connectivité chez Engie

Quelques points communiqués :

  • 95 % de la population de la Corée du Sud est couverte par la 5G.
  • La Roumanie rejoint la course à la 5G. Plusieurs zones de Bucarest et des stations balnéaires de la Mer Noire sont déjà couvertes par la 5G.

Table ronde 2 – Quels bénéfices attendus par la transparence et la mise à disposition des informations ? 

La seconde table ronde débute par une introduction de Mme Nancy SUNDBERG, administratrice principale de programme à UIT-D.

Les différents intervenants de la table ronde :

  • M. Michel VAN BELLINGHEN, président de l’IBPT (Belgique)
  • M. Hervé Coovi GUEDEGBE, secrétaire exécutif de l’ARCEP (Bénin)
  • M. Anthony WHELAN, directeur réseaux et services de communications électroniques, DG Connect à la Commission européenne 
  • M. Fabien GICGUELAY, responsable équipe projet numérique à l’Agence française de développement
  • M. Dorin ODIATIU, directeur des affaires publiques chez Orange Roumanie

Quelques points clés que nous avons pu relever lors de cette table ronde :

Michel VAN BELLINGHEN le président du régulateur Belge donne 3 raisons principales de favoriser la transparence des informations :
– Publier des informations fiables
– Stimuler la concurrence
– Faire le suivi des objectifs

Mr. Arnaud Fortune de l’ARCEP Benin présente la diffusion vers le consommateur de leurs moyens d’informations sur la qualité de service et la couverture. Il annonce la création d’un outil de cartographie web qui verra le jour en 2020. Il sera construit à partir du modèle AUSEMNAL mis en place par l’ANCOM, le régulateur roumain.

Mr. Anthony WHELAN de la Commission Européenne, nous explique comment la Commission européenne incite les différents états membres de l’union à être davantage plus transparent sur la communication et la mise à disposition des information à travers différents indices.


Table ronde 3 – Quels leviers pour faciliter le déploiement des réseaux mobiles ?

Sous l’égide de Mme. Régina Fleur ASSOUMOU, directrice de la coopération internationale de l’ARTCI (Côte d’Ivoire) et présidente de la Commission d’études 1 -de l’UIT-D.

La troisième table ronde à débuté avec l’introduction de Mme. Natalie Daley, directrice adjointe, pôle économique chez Deloitte France expliquant comment la limitation des licences pouvait favoriser le déploiement des réseaux.

Les intervenants de la troisième table ronde :

  • M. Antigou CHERIF, directeur général – ARPT (Guinée)
  • M.Jérôme BEZZINA, spécialiste principal en économie numérique – Banque mondiale
  • M. Martin WHITEHEAD, directeur des relations industrielles et gouvernementales pour l’Europe et l’Amérique latine – Ericsson, déclare lors de son intervention :  » 50% des personnes sont actuellement connectés dans le monde il reste à travailler sur les 50% des personnes qui ne sont pas encore connectés. »

Cette réunion annuelle a été l’occasion de nommer le nouveau comité de coordination pour l’année 2020, se composant de M. Tontama Charles MILLOGO, président de l’ARCEP Burkina Faso (président), de M. Sébastien SORIANO, président de l’Arcep France et de M. Abdoul LY, directeur général de l’ARTP du Sénégal (vice-présidents).


L’équipe Lillybelle souhaite remercier le Fratel et tout ces intervenants pour cette invitation à la 17e réunion annuelle. Ce fut un moment agréable et riche en partage !

       
           


Contact

    Nous suivre

WE DON’T SPAM
*Champs obligatoires

Support Lillybelle

zendesk